Pauvreté et Covid -19 : vers la nécessité d’une refonte de la vie économique malgache

Ayant surgi en Chine dans la ville de Wuhan à la fin de l’année 2019, la Covid-19 est devenue une pandémie en moins de deux mois avec plus de 660 000 morts et plus de 17 000 000 de malades dans le monde. Étant encore inconnue du monde scientifique épidémiologique, le confinement a constitué la principale mesure de prévention pour arrêter sa propagation. Devant les complications des mesures face à la pandémie, les pays qui ont très peu de ressources sont livrés à eux mêmes. Ce travail tente de faire une analyse modélisée des conditions économiques et sociales face à la pandémie de la Covid- 19 en vue de tirer des leçons dans le futur. La méthode utilisée est un modèle mathématique simplifié de coefficient de prospérité avec l’IDH, le secteur informel, le respect de discipline, pour déterminer la portée du confinement et la vitesse de propagation du virus. Il en a été sorti que les conditions dans lesquelles Madagascar se situe ne lui permettent pas de faire face à la pandémie de manière indépendante. Cela est confirmé par la nécessité vitale de trouver de l’aide, entre autres, pour les équipements médicaux et les intrants nécessaires pour les tests. Le modèle a démontré que la faiblesse du niveau de l’IDH, du secteur formel et du respect de la discipline a joué négativement sur la portée du confinement. Il est donc recommandé, dans le futur, que l’État redéfinisse le système de création et de l’administration de la richesse, des politiques sociales plus protectrices et résilientes pour garantir l’ambition existentielle.

Mots clés : Pauvreté ; Covid-19 ; Confinement ; IDH ; Madagascar Abstract

Télécharger la version complète de cette article 4-KASY-et-al.pdf (24 téléchargements)

Total Views: 35 ,

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *